Le e-commerce à l’assaut des réseaux sociaux en Afrique

Faire des achats en ligne n’est plus un luxe pour les populations africaines comme ça l’a été d’antan. Aujourd’hui, il plus facile en Afrique, grâce à de nouvelles solutions de payement plus pratiques, de payer un article en ligne et de se faire livrer à domicile par des entreprises de e-commerce. Les réseaux sociaux sont devenus une mine d’or de clients potentiels pour ces entreprises de plus en plus nombreuses.

CONTEXTE

Nous sommes en 2018 et les statistiques sont plus séduisantes. Selon les données publiées par Hotsuite et We are the social en cette année 2018:

  • L’Afrique compte désormais plus de 435 millions d’utilisateurs d’internet (sur une population totale de 1milliards 272 millions d’habitants) qui représentent un taux de pénétration d’internet de 34%.
  • Les utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux sont chiffrés à 191 millions. 172 millions utilisent leurs téléphones pour se connecter.

Les entreprises de e-commerce, disposant des sites web adaptés aux mobiles(responsive), souhaite convertir ces millions d’actifs sur les réseaux sociaux en clients potentiels. Pari risqué, mais possible au vue des nouveaux moyens de payement qui naissent tous les jours sur le continent : mobile money, mobile Banking, carte prépayée…

Le taux de pénétration d’internet en Afrique, qui a presque quintuplé en une décennie, doit une partie de sa croissance aux entreprises de e-commerce qui ont démarré par des campagnes publicitaires alléchantes sur le terrain. Ces lors de celles-ci que beaucoup de personnes, devenu très actif sur internet et sur les réseaux sociaux aujourd’hui, ont pris l’initiative, où, ont eu la chance de s’offrir un téléphone Android pour pouvoir se connecter.

Ces mêmes entreprises de la vente en ligne ont signé des partenariats avec les entreprises de téléphonie mobile pour faire passer, par des SMS, des offres exceptionnelles dont on ne peut bénéficier qu’en ligne. Ceci a également motiver beaucoup de personnes à s’arrimer à cette nouvelle tendance des temps modernes.

MOYENS ET METHODES

Plusieurs réseaux sociaux animent le quotidien des internautes africains. Les plus répandus sont : Facebook, Twitter, Instagram… Chaque internaute dispose d’au moins deux comptes sur deux réseaux sociaux différents. Ces plateformes digitales disposent des services de publicités ciblés très efficaces.

Jumia par exemple, l’une des plus grandes entreprises de e-commerce en Afrique d’origine nigériane, augmente le trafic vers son site web en sponsorisant ces offres sur les réseaux sociaux. Ce sponsoring est une publicité ciblée qui a plusieurs paramètres : Age, Sexe, Zone géographique et préférences des internautes.

Jumia fait la publicité sur les réseaux sociaux toute l’année, ce qui génère un trafic important vers son site web et améliore son positionnement dans les moteurs de recherche.

Depuis près de 3 ans, les entreprises du e-commerce font appel aux influenceurs web, nouveaux acteurs de ces réseaux sociaux, pour imposer leurs marques auprès des internautes. Ceci se traduit par le marketing d’influence, devenu très efficace dans le monde du digital africain comme ailleurs.

En plus des fonds que ces entreprises mettent dans la communication digitale, elles disposent d’un capital humain de qualité avec des experts dans tous les domaines du numériques.

TENDANCES

Les futurs AMAZON sont en pleine gestation en Afrique. L’effectif des actifs sur les réseaux sociaux augmente tous les jours. Ces réseaux sociaux sont de plus en plus attractifs en raison du contenu qui s’y trouve. Les moyens de payement en ligne se multiplient et sont de plus en plus sécurisés. Beaucoup de commerces physiques et de services sont en train de se rabattre sur les réseaux sociaux car ayant perdu une partie de leur clientèle.

#CestDigital et #CestGénial

Posted by Blogueur Foster

Geek, blogueur, community manager, "digitologue", mon objectif est celui de provoquer une tendance digitale qui accélère la croissance et le développement en Afrique. Ce blog va changer votre vie...