INTERVIEW : CARLIA FASSI, Community Manager et Influenceuse de mode

Pour la première grande interview, votre blog onyamoo est allé à la rencontre de CARLIA FASSI, community manager et influenceuse de mode.

Elle a 22 ans, et elle est en master 2, option marketing digital. Elle nous a accordé une interview où elle nous parle de ses deux métiers et de son expérience sur les réseaux sociaux.

1.    CARLIA, vous êtes community manager de profession, et vous faites partie de ce qu’on appelle aujourd’hui « influenceurs web ». Dans les deux cas, expliquez-en quoi consiste votre travail.

Etre community manager consiste pour moi à constituer une communauté d’internautes, l’animer, en analyser les statistiques afin d’en tirer profit. Tout cela pour le compte d’une entreprise, d’une marque ou d’une personnalité publique.

L’influenceur web quant à lui, est une personne qui, grâce à une forte activité sur les réseaux sociaux et le respect d’une ligne éditoriale, a acquis avec le temps une forte communauté à qui il recommande des produits, concepts et provoque ainsi des comportements d’achats

2.      Quelles formations avez-vous suivies pour exercer ces deux activités ?

Pour les deux, je me suis formée un peu toute seule. Ces activités sont nées de mon fort intérêt pour l’outil digital. En outre, consciente de l’enjeu, j’ai dû après la licence, opter pour un MBA en marketing digital, cycle de 2 ans qui touche déjà à sa fin, puisque j’entame bientôt la deuxième année.

3.       Quels sont les réseaux sociaux sur lesquelles vous travaillez couramment ? et pourquoi ?

Mon préféré est Instagram ! Mais pour les besoins de mes clients, j’utilise beaucoup Facebook. Twitter vient en 3ème plan car nous sommes dans un écosystème encore très avare, même si la pertinence de celui-ci n’est plus à justifier. LinkedIn et Snapchat sont les derniers sur ma liste.

4.       Comment êtes-vous arrivé à construire une grande communauté sur ces réseaux sociaux ?

En étant régulière dans mes publications, en respectant une ligne éditoriale (mode, beauté), et en étant proche de mes abonnés.

5.        Les revenus issus de ces activités vous permettent-ils de vivre ?

Tout à fait. Mais comme l’être humain est un éternel insatisfait, je suis constamment en quête de nouveaux contrats. Toutefois, en toute franchise, je dois dire que je gagne plutôt bien ma vie.

6.       Quels conseils donneriez-vous à toute ces personnes, passionnées des métiers du digital comme vous, qui ont du mal à se positionner ?

Qu’elles soient persévérantes et essaient de se démarquer. J’ai eu la chance que lorsque je m’attaquais à ce terrain, beaucoup de personnes ne s’y intéressait pas, du moins dans mon environnement. Mais aujourd’hui, je dois dire que je suis plutôt épatée de l’intérêt que les gens y accordent. Alors, il faudra vraiment se démarquer pour tirer son épingle du jeu.

Posted by Blogueur Foster

Geek, blogueur, community manager, "digitologue", mon objectif est celui de provoquer une tendance digitale qui accélère la croissance et le développement en Afrique. Ce blog va changer votre vie...